Sélectionner une page

La communication non verbale est la transmission d’informations autrement que par le langage.

Comment les gens communiquent-ils de façon non verbale ?

Voici des exemples de communication qui ne passent pas par le langage :

Langage corporel : La façon dont une personne s’assoit, se tient debout, bouge les bras, les mains et les pieds, etc.

Expression faciale : Les visages humains sont incroyablement expressifs, y compris les yeux, les sourcils, la bouche et tout autre mouvement.

Les émotions telles que la colère, le bonheur, la douleur, le dégoût, la confusion et l’ennui s’expriment facilement par des mouvements faciaux.

Posture : Comment vous vous portez vous-même, y compris le roulement, la position, la rigidité, la verticalité. Que vous vous penchiez confortablement en arrière, que vous soyez assis rigidement sur le bord de votre siège ou que vous vous penchiez en arrière les yeux fermés, vous transmettez un message par le biais de votre posture et de votre positionnement.

Contact visuel : Les gens attribuent souvent la confiance aux personnes qui parlent tout en maintenant un bon contact visuel et vice versa. Le contact visuel est également utilisé pour transmettre l’intérêt et les émotions, et pour promouvoir le rapport avec le destinataire du message. Il est également utilisé pour induire en erreur et simuler l’intérêt.

Gestes : Les gestes de la main sont de riches vecteurs de communication. Ils ponctuent la parole et ajoutent du sens. Des gestes moins conscients, comme se gratter le nez, caresser les cheveux, tirer sur les vêtements, placer les mains sur les hanches et agiter les mains et communiquer des messages par inadvertance .

Signes : Les signes et autres articles avec des mots, des images ou des symboles sont considérés comme une forme de communication non verbale.

Vêtements et autres accessoires : lunettes de sécurité, portefeuille, sac à main. Les types de vêtements et votre apparence envoient des messages non verbaux puissants. Certains des messages sont intentionnels, comme lorsque l’employée porte une chemise avec son équipe sportive préférée sur le dos ou lorsque l’employée porte chaque jour un costume conservateur et professionnel.

Mais les gens peuvent envoyer d’autres messages involontairement sans se rendre compte de l’impact sur le destinataire.

Quelqu’un qui porte un costume haut-de-gamme peut sembler inaccessible alors que c’était pas du tout son intention. Il était peut-être simplement entrain de se rendre à un rendez-vous d’affaires.

Décoration de bureau : Au travail, la façon dont vous décorez votre bureau envoie également des messages aux employés qui entrent. L’endroit où vous placez votre bureau, la distance entre votre siège et ceux des visiteurs, le fait que les meubles vous séparent ou non de vos collègues, tout cela parle de façon puissante et non verbale.

votre voix : Le ton de votre voix doit se dissocie des mots que vous utilisez. Si vous parlez rapidement ou à voix basse, cela donnera une certaine impression de votre personne indépendamment des propos que vous tenez.

Toucher : Le toucher est une méthode puissante de communication non verbale. Une tape dans le dos, un câlin, une personne qui tend la main pour toucher votre main en sympathie, etc. Toutes ces actions permettent de communiquer et de donner des informations.

Espace physique : Tout comme votre utilisation de l’espace physique dans votre bureau télégraphie un message au destinataire, il en va de même pour l’espace dont vous vous entourez lorsque vous travaillez ou communiquez.

L’importance de la communication non verbale

Utilisée en conjonction avec la communication verbale des mots, la communication non verbale vous aide à relayer des messages qui sont clairement compris par vos destinataires.

Vous pouvez ponctuer, renforcer, mettre l’accent et animer votre communication avec l’une des méthodes de communication non verbale ci-dessus.

En tant qu’outil utile, vous devriez consciemment utiliser la communication non verbale pour vous assurer que vous communiquez votre message le plus efficacement possible.

Une chose très importante qu’il faut prendre en compte : Si il y a une contradiction entre votre communication verbale et non verbale, vos interlocuteurs auront tendance à se fier au non-verbal.

Par exemple, lorsqu’un employé vous dit que tout va bien, mais que tout ce qui concerne son ton, son expression faciale, sa posture corporelle ou son faux vous indiquent le contraire, vous ne le croirez évidemment pas !

Si vous souhaitez améliorer votre communication en générale, vous devez mettre le non-verbal au service du verbal.

Quand la communication non verbale est importante

En bien ou en mal, la communication non-verbale peut avoir un impact très important dans vos relations de tous les jours.

Que vous parliez à l’ensemble de l’entreprise lors d’une réunion d’entreprise, que vous discutiez avec un collègue au téléphone ou que vous parliez à votre patron dans son bureau, la communication non verbale affecte l’interaction.

La communication non verbale est également puissante dans vos réunions quotidiennes avec vos collègues et vos interactions passagères dans les couloirs de votre lieu de travail.

C’est important lors de vos déjeuners, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de votre organisation.

Enfin, reconnaissez la puissance de votre communication non verbale avec les parties prenantes de votre entreprise, vos clients, vos fournisseurs et vos associés. Faire correspondre votre communication non-verbale aux mots que vous prononcé vous permettra de gagner plus facilement leur confiance.

S’entrainer est donc essentiel. Vous ne pouvez pas laisser votre communication non-verbale vous entraver dans votre réussite au quotidien.

La communication non-verbale lors d’un entretien d’embauche

Afin de démontrer l’importance de la communication non-verbale dans l’environnement professionnel. Concentrons-nous sur l’entretien d’embauche dont la réussite d’une carrière peut dépendre !

Lors d’un entretien d’embauche, vous pouvez penser que tout se joue sur les réponses que vous donner. En fait, ce n’est pas nécessairement le cas. Cela dépend en grande partie de la communication non-verbale.

Cela inclut votre langage corporel et ce que l’on appelle le “paralangage” – les éléments de votre discours en plus des mots, comme l’intonation, la vitesse de parole, les pauses et les soupirs, et les expressions faciales.

La communication non verbale comprend également votre tenue vestimentaire et votre toilettage.

La communication non verbale est aussi importante, voire plus importante que la communication verbale. L’intervieweur observera votre communication non verbale tout au long de l’entrevue. Si vos compétences en communication non verbale ne sont pas à la hauteur, peu importe la qualité de vos réponses aux questions.

Questions de communication non verbale
La communication non verbale est importante dès que vous franchissez la porte du bureau. Si vous venez à une entrevue empestant la fumée de cigarette ou la gomme à mâcher, vous aurez déjà une grève contre vous. Trop de parfum ou pas assez de déodorant n’aidera pas non plus. Le fait de ne pas s’habiller convenablement ou d’avoir des chaussures éraflées vous donnera droit à un deuxième coup.

Parler sur votre téléphone cellulaire ou écouter de la musique en attendant qu’on vous appelle pour l’entrevue peut être votre dernière grève.

Ce qui est important lors d’une entrevue, c’est d’avoir l’air professionnel, attentif et confiant tout au long du processus d’entrevue.

Avant de partir pour l’entretien, assurez-vous que vous êtes habillés professionnellement, que vous êtes soignés, que vos chaussures sont polies et que vous n’avez pas trop parfumé ou après-rasage (aucun n’est mieux que trop).

Il y a des choses que vous devriez apporter avec vous à l’entrevue et des choses que vous devez laisser à la maison.

Suivre les conseils de ces listes vous aidera à améliorer votre communication non verbale :

Ce qu’il faut apporter à une entrevue
Porte-documents ou porte-documents avec une copie de votre curriculum vitae et une liste de références sur papier de qualité.
Échantillons de travail (le cas échéant)
Bloc-notes et stylo
Breath Mint (avant d’entrer dans le bâtiment)
Femmes : paire de collants supplémentaires (à ranger dans votre porte-documents ou dans votre voiture)
Ce qu’il ne faut pas apporter à une entrevue
Téléphone portable
iPod
Gomme
Cigarettes
Bonbons
Soda ou café
Chaussures éraflées, vêtements sales et/ou pas si propres que ça.
Pendant que vous attendez
La façon dont vous vous asseyez dans le hall d’entrée, la façon dont vous accueillez la réceptionniste et l’intervieweur, et la façon dont vous attendez, tout cela aura un impact sur la question de savoir si votre candidature sera prise en considération pour le poste. Soyez amical et agréable, mais pas dominateur. Si vous devez attendre, asseyez-vous tranquillement (pas d’appels téléphoniques) et patiemment.

Serrez la main de l’intervieweur. Votre poignée de main doit être ferme et non collante ou molle. Pour éviter de transpirer les paumes, visitez la salle de repos, lavez-vous les mains, puis passez-les sous l’eau froide avant l’entrevue. Gardez vos paumes ouvertes plutôt que serrées dans un poing et gardez un mouchoir en papier dans votre poche pour les essuyer (discrètement).

Communication non verbale pendant l’entrevue
Établissez un contact visuel avec l’intervieweur pendant quelques secondes à la fois.
Souriez et hochez la tête (aux moments appropriés) lorsque l’intervieweur parle, mais n’en faites pas trop. Ne riez pas à moins que l’intervieweur ne le fasse en premier.
Soyez poli et gardez un ton égal à votre discours. Ne soyez pas trop bruyant ou trop silencieux.
Ne vous affalez pas.
Détendez-vous et penchez-vous un peu en avant vers l’intervieweur pour avoir l’air intéressé et engagé.
Ne vous penchez pas en arrière. Vous aurez l’air trop décontracté et détendu.
Gardez les pieds sur le sol et le dos contre le bas du dossier de la chaise.
Portez une attention particulière à l’intervieweur. Prenez des notes si vous avez peur de ne pas vous souvenir de quelque chose.
Ecoute.
Ne m’interrompez pas.
Restez calme. Même si vous avez eu une mauvaise expérience à un poste précédent ou si vous avez été congédié, gardez vos émotions pour vous et ne montrez pas de colère ou de froncement de sourcils.
Vous ne savez pas quoi faire de vos mains ? Tenez un stylo et votre bloc-notes ou posez un bras sur la chaise ou sur vos genoux pour avoir l’air confortable. Ne laissez pas vos bras voler autour de la pièce quand vous faites un point.
Communication non verbale à la fin de l’entrevue
Avant de quitter l’entrevue, assurez-vous de donner à l’intervieweur une autre poignée de main ferme et de sourire. En sortant, dites au revoir à la réceptionniste ou à toute autre personne à qui vous avez parlé pendant l’entrevue.

Bien sûr, votre communication verbale est également importante. N’oubliez pas vos manières et remerciez l’intervieweur d’avoir pris le temps de vous rencontrer. N’utilisez pas d’argot. Parlez clairement et définitivement.

Comment se préparer
Rappelez-vous que l’image que l’intervieweur a de vous lorsqu’elle vous rencontre pour la première fois est celle qui va durer. Si vous êtes avare, négligé ou désordonné, peu importe la façon dont vous répondez aux questions de l’entrevue. Tu n’auras pas le poste.

Lorsque vous pratiquez pour une entrevue, travaillez sur vos communications non verbales ainsi que sur vos autres compétences en matière d’entrevue. C’est peut-être ce qui vous fait accepter l’offre d’emploi. Vous pouvez vous entraîner avec un ami ou un coach d’entrevue qui mène une simulation d’entrevue et vous donne une rétroaction. Vous pouvez également vous filmer et revoir votre communication non verbale.